Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 97 [Ann] IV, 51 Affrontement final entre les Romains et les Thraces
L'insurrection thrace prend fin avec un dernier affrontement, remporté par les Romains, qui se déroule de nuit ; Tacite s'y montre particulièrement sensible, comme dans tout l'épisode (cf. Tac., Ann., 4.48 et 4.50) à la dimension sonore inhérente à tout combat, en particulier dans l'obscurité.
His [Romanis] partae uictoriae spes et, si cedant, insignitius flagitium, illis [barbaris] extrema iam salus et adsistentes plerisque matres et coniuges earumque lamenta addunt animos. Nox aliis in audaciam, aliis ad formidinem opportuna ; incerti ictus, uulnera improuisa  ; suorum atque hostium ignoratio et montis anfractu repercussae uelut a tergo uoces adeo cuncta miscuerant ut quaedam munimenta Romani quasi perrupta omiserint. Aux Romains, l’espoir de se procurer la victoire et, dans le cas d’une défaite, une honte plus marquante ; aux barbares, déjà leur ultime recours ; les mères et les épouses qui se tiennent à côté de la plupart d’entre eux augmentent, par leur lamentation, leur courage. Pour les uns, la nuit favorise l’audace, pour les autres, l’effroi ; ce sont des coups indécis, des blessures que l’on ne voit pas venir ; on ignore qui fait partie de son camp, qui fait partie des ennemis ; quant aux cris que l’écho de la montagne renvoyait comme s’ils venaient de l’arrière, ils avaient porté la confusion à un tel degré que les Romains abandonnèrent certains remparts en les pensant enfoncés.