Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 94 [Ann] IV, 47 Poppaeus Sabinus attaque un fort tenu par les Thraces
Lors de l'insurrection thrace de 26 ap. J.-C., Poppaeus Sabinus (gouverneur de Mésie, d'Achaïe et de Macédoine) dut affronter une armée locale exubérante (selon la représentation antique des barbares) et connaissant très bien le terrain.
Simul in ferocissimos [barbaros], qui ante uallum more gentis cum carminibus et tripudiis persultabant, mittit delectos sagittariorum. Ii dum eminus grassabantur crebra et inulta uulnera fecere ; proprius incedentes eruptione subita turbati sunt receptique subsidio Sugambrae cohortis, quam Romanus promptam ad pericula nec minus cantuum et armorum tumultu trucem haud procul instruxerat. En même temps, il envoie l’élite des archers aux barbares les plus impétueux qui – coutume de ce peuple – faisaient des bonds devant leur retranchement en chantant et en dansant. En les attaquant à distance, les archers leur firent de nombreuses blessures sans contrepartie ;  mais lorsqu’ils s’avancèrent, une sortie soudaine les troubla et les força à se replier sur la ligne de réserve : une cohorte de Sicambres prompte aux dangers (et que le fracas des chants et des armes ne rendait pas moins farouche) que les Romains avaient mis en place non loin.