Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 75 [Ann] III, 59 Critique de Drusus
L'absence et la négligence de Tibère et de Drusus, son fils, à l'occasion d'un débat au sénat à propos du droit des flamines de Jupiter de briguer les promagistratures, conduit les sénateurs à se plaindre (publiquement ou non, Tacite ne le dit pas), du comportement du jeune homme, qui ne dispose pas, à l'inverse de Tibère, de l'excuse de l'âge. Ce passage contraste fortement avec Tac., Ann., 3.37, où le sénat faisait au contraire l'éloge du fils de l'empereur.
Recitatae et Drusi epistulae, quamquam ad modestiam flexae, pro superbissimis accipiuntur . Huc decidisse cuncta ut ne iuuenis quidem tanto honore accepto adiret urbis deos, ingrederetur senatum, auspicia saltem gentile apud solum inciperet. Bellum scilicet aut diuerso terrarum distineri, litora et lacus Campaniae cum maxime peragrantem. Sic imbui rectorem generis humani, id primum e paternis consiliis discere. Sane grauaretur aspectum ciuium senex imperator fessamque aetatem et actos labores praetenderet : Druso quod nisi ex adrogantia impedimentum ? On lit à haute voix la lettre de Drusus qui, quoique tournée pour exprimer sa modestie, est interprétée comme le comble de l’arrogance. Voilà donc l’abîme où tout avait chu : tout jeune qu’il était, l’octroi d’un honneur si grand ne le faisait pas venir aux dieux de la ville, entrer dans le sénat – au moins débuter sa charge sur le sol familial ! Oui, c’était sûrement la guerre qui, aux confins du monde, le retenait, à visiter précisément les rivages et les lacs de Campanie !  Il était ainsi façonné, le dirigeant du genre humain, c’était ce qu’il apprenait en premier des conseils de son père. Que son père, vieillard empereur, soit incommodé de jouer le citoyen, qu’il prétexte la faiblesse de son âge et ses réussites, d’accord ; mais Drusus, qu’est-ce qui pouvait l’en empêcher, sinon sa superbe ?