Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 60 [Ann] III, 14 Clameurs et rumeurs hostiles du peuple pendant le procès de Pison
Pendant le procès de Pison, le peuple, qui pensait, peut-être sur la foi d'une rumeur (dont Tacite ne fait pas mention, cependant), que le gouverneur de Syrie serait peut-être acquitté, fit entendre des clameurs devant la curie, exerçant ainsi une forte pression sur les sénateurs, avant de se demander, par une rumeur, quelle décision a été prise par le prince.
Simul populi ante curiam uoces audiebantur : non temperaturos manibus si patrum sententias [Piso] euasisset . Effigiesque Pisonis traxerant in Gemonias ac diuellebant, ni iussu principis protectae repositaeque forent. Igitur inditus lecticae et a tribuno praetoriae cohortis deductus est, uario rumore custos saluti an mortis exactor sequeretur. En même temps, l’on entendait devant la curie le bruit du peuple : à les entendre, ils ne sauraient maîtriser leurs mains si Pison échappait à la décision du Sénat. Des images de Pison, amenées aux Gémonies, allaient y être saccagées, si un ordre du prince ne les avaient pas protégées et remises en place. Pison est donc placé dans une litière et conduit par le tribun de la cohorte prétorienne, accompagné d’une rumeur hésitante sur ce gardien : le suivait-il pour s’assurer de son salut ou de son meurtre ?