Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 409 [Germ] II Culture orale des Germains
Cherchant à savoir d'où viennent les Germains, Tacite souligne que leur connaissance du passé provient uniquement de poèmes et de chants récités à l'oral.
Celebrant carminibus antiquis, quod unum apud illos memoriae et annalium genus est, Tuistonem deum terra editum et filium Mannum originem gentis , conditoresque Manno tris filios adsignant, e quorum nominibus proximi Oceano Ingaeuones, medii Herminones, ceteri Istaeuones uocentur. Quidam, ut in licentia uetustatis, pluris deo ortos plurisque gentis appellationes, Marsos Gambriuios Suebos Vandilios adfirmant, eaque uera et antiqua nomina . Ils célèbrent par d’anciens poèmes – la seule chose qui leur permette de conserver l’histoire – qu’un dieu, Tuisto, est sorti de la terre, et que son fils, Mannus est le père de leur peuple ; ils attribuent trois fils à Mannus, les fondateurs dont les noms ont fourni des appellations aux Ingaevones, peuple proche de l’Océan, aux Herminones, plus éloignés, et aux Istaevones, qui occupent le reste du pays. L’ancienneté du sujet le permettant, certains affirment que le dieu a eu plus d’un enfant, et que les peuples ont eu plus d’une dénomination : Marses, Gambriviens, Suèves, Vandiliens – tous des noms anciens et véridiques.