Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 353 [Hist] IV, 21 Julius Civilis tente de faire prêter serment aux légions romaines
Deux légions romaines (la XV Primigenia et la V Alaudae) étaient retirées dans le camp de Vetera, non loin de Cologne, suite à la défaite humiliante de Munius Lupercus (cf. Tac., Hist., 4.18). Julius Civilis, qui feignait de combattre pour Vespasien (nous sommes en septembre 69 et la guerre entre Vespasien et Vitellius n'est pas terminée), chercha à leur faire prêter serment à l'usurpateur flavien.
Redditur responsum [legionum] : neque proditoris neque hostium se consiliis uti ; esse sibi Vitellium principem, pro quo fidem et arma usque ad supremum spiritum retenturos : proinde perfuga Batauus arbitrium rerum Romanarum ne ageret , sed meritas sceleris poenas expectaret On lui rend la réponse suivante : ils ne prenaient conseil ni d’un traître, ni des ennemis ; ils avaient un prince, c’était Vitellius, auquel ils garderaient la fidélité de leur bras jusqu’à leur dernier souffle. Que ce déserteur Batave ne joue donc pas le rôle d’arbitre des affaires romaines, et qu’il attende plutôt le châtiment que lui vaut son crime !