Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 34 [Ann] II, 13 Germanicus parcourt son camp de nuit
À la veille de la bataille d'Idistavise, Germanicus parcourt son camp incognito afin de connaître l'état d'esprit de ses soldats. Il entend ainsi les rumeurs (positives) qui courent sur lui.
[Germanicus] fruitur fama sui, cum hic nobilitatem ducis, decorem alius, plurimi patientiam, comitatem, per seria, per iocos eundem animum laudibus ferrent, reddendamque gratiam in acie faterentur , simul perfidos et ruptores pacis ultioni et gloriae mactandos. […] Veniret dies, daretur pugna ; sumpturum militem Germanorum agros, tracturum coniuges : accipere omen et matrimonia ac pecunias hostium praedae destinare. [Germanicus] jouit alors de sa réputation : l’un fait l’éloge de la noblesse du général, l’autre de sa gloire, la plus grande partie de sa patience, de son affabilité, de son équanimité dans les affaires sérieuses et dans les badinages ; ils avouent qu’il faut lui rendre grâce dans la bataille, qu’il faut sacrifier à sa vengeance et à sa gloire ceux qui, par perfidie, ont rompu la paix. […] Que le jour vienne ! Qu’on livre bataille ! Les soldats sauront prendre les champs des Germains, sauront entraîner leurs femmes ; ils acceptent le présage : les épouses et les richesses des ennemis, ils les destinent au butin.