Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 316 [Hist] III, 25 Un fils tue son père pendant la seconde bataille de Bédriac
Tacite rapporte ici, à l'occasion de la seconde bataille de Bédriac (24 octobre 69) un fait exemplaire, fréquent dans la littérature de guerre civile : un fils, qui combattait du côté flavien dans la Legio VII Galbiana, tua son père, un certain Julius Mansuetus, qui combattait dans la XXI Rapax pour Vitellius. Tacite en profite pour dresser un tableau pathétique (mais complexe) de la réaction des belligérants à ce crime.
Simul [filius] attollere corpus, aperire humum, supremo erga parentem officio fungi. Aduertere proximi, deinde plures : hinc per omnem aciem miraculum et questus et saeuissimi belli execratio . Nec eo segnius propinquos, adfinis, fratres trucidant, spoliant : factum esse scelus loquuntur faciuntque . En même temps, le fils se met à relever le corps, à creuser le sol, à remplir les derniers devoirs à l’égard de son père. Ceux qui sont à côté le remarquent, puis un plus grand nombre ; de là, dans toute l’armée, on parle de prodige, on le déplore, on exècre cette guerre si cruelle. Mais ils n’étaient pas pour autant plus lents à tuer et à dépouiller leurs proches, leur famille, leurs frères : « le crime a été commis », disent-ils, et ils le font.