Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 31 [Ann] II, 2 Grogne des Parthes contre Vononès
Vononès, roi pro-romain envoyé chez les Parthes en 7/8 ap. J.-C., doit faire face à des jugements anonymes hostiles.
Et [Vononem regem] accepere barbari laetantes, ut ferme ad noua imperia. Mox subiit pudor degenerauisse Parthos : petitum alio ex orbe regem, hostium artibus infectum ; iam inter prouincias Romanas solium Arsacidarum haberi darique. Vbi illam gloriam trucidantium Crassum, exturbantium Antonium, si mancipium Caesaris, tot per annos seruitutem perpessum, Parthis imperitet ? Vonones fut accepté comme roi par les barbares, qui s’en réjouissaient comme d’ordinaire face à un nouveau commandement. Bientôt néanmoins survint un sentiment de honte : les Parthes s’étaient abâtardis ; ils avaient réclamé un roi venu d’un autre monde, un homme qui s’était imprégné du mode de vie de l’ennemi ; désormais, l’on considérait le trône des Arsacides comme une province romaine, et on le donnait comme tel. Où était donc passée la gloire d’un peuple qui massacrait Crassus et chassait Antoine si un esclave de César, rompu à la servitude pendant tant d’années, en venait à commander aux Parthes ?