Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 290 [Hist] II, 66 Les légions d'Othon ne s'estiment pas vaincues
Malgré l'issue de la bataille de Bédriac, les légions d'Othon (la I Adiutrix et quatre légions d'Illyrie et de Pannonie, bientôt flaviennes) refusèrent de se considérer comme vaincues, constituant un véritable danger pour le régime vitellien.
Angebat Vitellium uictarum legionum haudquaquam fractus animus. Sparsae per Italiam et uictoribus permixtae hostilia loquebantur , praecipua quartadecimanorum ferocia, qui se uictos abnuebant : quippe Bedriacensi acie uexillariis tantum pulsis uiris legionis non adfuisse. Ce qui inquiétait Vitellius, c’était que la défaite n’avait pas brisé le moral des légions vaincues. Répandues dans l’Italie, mêlées aux vainqueurs, elles tenaient des discours hostiles, et les paroles les plus hardies étaient prononcées par les soldats de la quatorzième, qui affirmaient ne pas avoir été vaincus : de fait, disaient-ils, lors de la bataille de Bédriac, seuls les détachements avaient été repoussés, pas la légion elle-même.