Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 255 [Hist] I, 72 Le peuple obtient la mort de Tigellin
Tigellin (C. Ofonius Tigellinus), ancien préfet du prétoire et âme damnée de Néron, avait bénéficié sous Galba de la protection de Titus Vinius, l'un des principaux conseillers du nouveau prince. À la mort de celui-ci, il se retrouva sans protection et, quoique retiré de Rome, dut se suicider quand la foule obtint sa mort d'Othon. Tacite se montre particulièrement sensible ici aux lieux et formes de la revendication populaire.
Par inde exultatio disparibus causis consecuta impetrato Tigellini exitio. […] Vnde non alium pertinacius ad poenam flagitauerunt, diuerso adfectu, quibus odium Neronis inerat et quibus desiderium . […] Eo infensior populus, addita ad uetus Tigellini odium recenti Titi Vinii inuidia , concurrere ex tota urbe in Palatium ac fora et, ubi plurima uolgi licentia , in circum ac theatra effusi seditiosis uocibus strepere […]. Puis, de semblables transports de joie, quoique dus à des causes différentes, suivirent : on avait obtenu la mort de Tigellin. […] Il était le seul dont on réclamât le châtiment avec tant de persistance, mais dans des dispositions d’esprit différentes, tant chez ceux qui haïssaient que chez ceux qui regrettaient Néron. […] Le peuple était d’autant plus hostile que s’ajoutait à l’ancienne haine envers Tigellin une nouvelle aversion contre Titius Vinius : de toute la Ville, il accourrait au palais et sur les forums, se répandant là où la foule a le moins de retenue, au cirque et dans les théâtres, pour y pousser des cris séditieux [...].