Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 209 [Ann] XV, 64 Faux suicide de Pauline
Sénèque avait été poussé au suicide par Néron dans les suites de la répression de la conjuration de Pison. Sa femme Pauline affirma d'abord qu'elle le suivrait dans la mort. Néron s'y opposa et interrompit le suicide après que Pauline se fut ouvert les veines.
Hortantibus militibus serui libertique obligant brachia [Paulinae], premunt sanguinem, incertum an ignarae. Nam ut est uulgus ad deteriora promptum , non defuere qui crederent, donec implacabilem Neronem timuerit, famam sociatae cum marito mortis petiuisse, deinde oblata mitiore spe blandimentis uitae euictam ; cui addidit paucos postea annos, laudabili in maritum memoria et ore ac membris in eum pallorem albentibus ut ostentui esset multum uitalis spiritus egestum. Sous les exhortations des soldats, des esclaves et des affranchis bandent les plaies des bras de Pauline, arrêtent le sang ; s’en rendait-elle compte ? on ne le sait pas. De fait, la foule étant portée au pire, il n’en manqua pas pour croire que, aussi longtemps qu’elle avait craint l’inflexibilité de Néron, elle avait aspiré à la renommée que lui aurait donnée une mort partagée avec son mari, et que, ensuite, comme s’était présenté un espoir plus doux, les charmes de la vie avaient finalement eu raison d’elle : elle y ajouta par la suite un petit nombre d’années, gardant un souvenir louable de son mari ; la pâleur qui blanchissait son visage et ses membres suffisait à rendre évident qu’on lui avait ôté une grande partie de son souffle de vie.