Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 161 [Ann] XIII, 55 Prières des Ampsivariens
Tout comme les Frisons (cf. Tac., Ann., 13.54), les Ampsivariens (peuple germain de la vallée de l'Ems) cherchèrent à traverser le Rhin pour s'installer dans un lieu plus sûr et plus prospère. Tacite rapporte ici leurs motivations.
Eosdem agros Ampsiuarii occupauere, ualidior gens [quam Frisii] non modo sua copia, sed adiacentium populorum miseratione, quia pulsi a Chaucis et sedis inopes tutum exilium orabant . Ces mêmes terres, les Ampsivariens les occupèrent ; c’était une nation plus puissante que les Frisons, non seulement par leurs propres troupes, mais aussi grâce à la pitié qu’ils suscitaient chez les peuples voisins : de fait, ils avaient été chassés par les Chauques et, dépourvus d’un territoire, ils imploraient que leur exil fût sûr.