Logo UGA Logo Uni Osnabrück

Voix de la Foule chez Tacite

Extemplo Libyae magnas it Fama per urbes, / Fama, malum qua non aliud velocius ullum [...]

(Virgile, Énéide, 4.173-174)

Illustration médiévale de la Fama

Illustration de l'édition Brant de l'Énéide, Strasbourg 1502

Affichage du corpus

En jaune, les termes renvoyant à une vocalisation collective. En vert, le discours indirect rattaché à la foule.

n° 101 [Ann] IV, 59 [A supp]
[contexte indisponible(s)]
Adsimulabat [Seianus] iudicis partis aduersum Germanici stirpem, subditis qui accusatorum nomina sustinerent maximeque insectarentur Neronem proximum successioni et, quamquam modesta iuuenta, plerumque tamen quid in praesentarium conduceret oblitum, dum a libertis et clientibus, apiscendae potentiae properis, extimulatur ut erectum et fidentem animi ostenderet : uelle id populum Romanum, cupere exercitus , neque ausurum contra Seianum, qui nunc patientiam senis et segnitiam iuuenis iuxta insultet. Séjan feignait le rôle du juge  face à la descendance de Germanicus : on substituait des individus pour prendre le titre d’accusateur et, surtout, pour s’acharner sur Néron, qui occupait le premier rang dans la succession et qui, quoique d’une jeunesse modeste, n’en oubliait pas moins la plupart du temps ce qu’il lui était avantageux pour le moment ; il était de fait poussé par ses affranchis et ses clients, gens impatients d’obtenir le pouvoir, à montrer son intérêt et sa confiance : c’était, disaient-ils, ce que voulait le peuple Romain, ce que désiraient les armées, et Séjan n’oserait rien pour s’y opposer, lui qui faisait désormais insulte à la patience d’un vieillard et à la mollesse d’un jeune homme.